[Retour]

Pétition pour dénoncer qu'Elsevier soit chargé de surveiller le développement de l'Open Science en Europe

28/01/2019
Petition open science monitor

« Imaginez que McDonald soit chargé de surveiller les habitudes alimentaires d’un pays pour en orienter les décisions politiques. Est-ce qu’il n’y a pas quelque chose qui vous dérange profondément ? »

C’est ce que dénonce Jonathan Tennant, paléontologue et activiste de l’Open Science. En effet, c’est ce qu’il se passe aujourd’hui avec Elsevier, éditeur scientifique tout-puissant, occupant actuellement une place de sous-traitant au sein de l’Open Science Monitor de la Commission européenne, dont l’objectif est de suivre le développement de l’Open Science en Europe en mettant en place une série d’indicateurs fondés notamment sur … les données issues des services d’Elsevier.

Un biais évident au profit d’Elsevier, relèvent une série de commentaires accompagnant la note méthodologique de l'Open Science Monitor, dont Jonathan Tennant : « un rapide coup d’œil sur la note méthodologique révèle quelque chose d’assez étrange. Le sous-traitant pour le moniteur est Elsevier, l’éditeur et le fournisseur d’analyses de données. Elsevier a peut-être la pire réputation parmi les éditeurs scientifiques. Avec des marges bénéficiaires d’environ 37%, bien supérieures à celles d’Apple et des grandes sociétés pétrolières, Elsevier domine le paysage de l’édition scientifique en revendant la recherche aux instituts qui ont eux-mêmes exécuté les travaux ».

Elsevier a toujours déployé toute son énergie pour maintenir son emprise hégémonique sur la communication scientifique avec des tarifications injustes et insoutenables qui ont poussé de plus en plus d'institutions à chercher des solutions alternatives du côté de l'Open Access.

Rappelons qu’à l’ULiège, le coût de l’accès aux périodiques représente plus de 3 millions d’euros par an, soit l’équivalent d’une nouvelle Porsche tous les 10 jours. Le prix de l’augmentation annuelle imposée par les éditeurs, dont Elsevier, représente le coût de trois postes de chercheurs. Est-il acceptable que des éditeurs aux pratiques commerciales abusives et de taille dangereusement puissante occupent une position capitale pour déterminer le futur de l’Open Science ?

Apportez votre soutien à la science pour tous en signant cette pétition !

Source :
https://www.theguardian.com/science/political-science/2018/jun/29/elsevier-are-corrupting-open-science-in-europe

 

 


aide