[Retour]

Indicateurs bibliométriques

Les indicateurs bibliométriques donnent une appréciation quantitative des revues, des textes publiés ou des chercheurs. Ils peuvent être utiles pour :

  • identifier l'impact des publications scientifiques (articles scientifiques principalement) ;
  • identifier les revues considérées comme importantes dans votre domaine de recherche (pour les lire ou y pour publier) ;
  • évaluer la notoriété de chercheurs, laboratoires, universités, pays... sur la scène scientifique nationale ou internationale.

Ils sont calculés sur base, notamment, des citations d'un corpus d'articles scientifiques. Ils sont utilisés principalement dans certaines disciplines (sciences, médecine, etc.). ils ne peuvent jamais qu'être complémentaires à l'évaluation qualitative. Ils font l'objet de multiples critiques, en particulier lorsque leur usage dépasse l'objectif auquel ils sont destinés.

Il existe des mesures alternatives ("Altmetrics") utilisant, entre autres, les partages sur les réseaux sociaux (Twitter, Facebook, LinkedIn...), les téléchargements sur des plates-formes telles que Mendeley et les mentions dans les blogs ou encore des wikis. Plus d'informations

Voici une sélection des indicateurs les plus utilisés.

Les indicateurs de l'impact d'un article

Nombre de citations

Le nombre de citations mesure le nombre de fois qu'un document est cité par d'autres publications scientifiques au sein d'un corpus donné et sur une période de temps donnée. Ce nombre est donc différent en fonction des bases de données (Web of Science, Scopus, Google Scholar, PubMed, etc.) qui n'ont pas le même périmètre.

Altmetrics

Les mesures de l'usage des articles sur Internet et en particulier via les réseaux sociaux peuvent compléter utilement le nombre de citations dans une base bibliographique donnée. Plus d'informations

Les indicateurs de l'impact d'une revue

Impact Factor (IF)

L'Impact Factor de Thomson Reuters © donne une indication de l'impact d'une revue et représente le rapport entre le nombre de citations que reçoivent les articles d'une revue au cours d’une période donnée (2 ou 5 ans) sur base du corpus du Web of Science et le nombre d’articles publiés dans cette même revue pendant la même période. L'IF a fait l'objet de diverses critiques, mais reste très largement utilisé dans certaines disciplines. Il existe deux versions de l'IF: IF Science et IF Social Science. Les Impact Factor sont publiés chaque année dans le Journal Citation Reports (plus d'information).

EigenFactor (EF) et Article Influence (AI)

L’Eigenfactor évalue l'influence d'une revue en quantifiant le nombre de fois où des articles d’une revue publiés dans les 5 ans qui précèdent ont été cités dans l’année de référence, sur base du corpus du Web of Science. En outre, l’Eigenfactor pondère chaque référence en fonction d’une mesure stochastique du temps passé par les chercheurs à consulter une revue. L’Article Influence Score mesure l’influence moyenne de chacun des articles d’une revue sur les 5 ans qui ont suivi sa publication.

SCImago Journal Rank (SJR)

L’indicateur SJR (désormais SJR2) évalue le "prestige" d'une revue sur base du nombre de citations en appliquant un algorithme du type de celui de Google (PageRank) aux articles des revues indexées par la base Scopus. Il est basé sur l'idée que "toutes les citations ne sont pas égales", notamment en fonction des domaines de recherche.

Source Normalized Impact per Paper (SNIP)

L'indicateur SNIP (désomais SNIP2) évalue l'influence d'une revue sur la base du nombre de citations en les pondérant en fonction du contexte (domaine de recherche), sur base du corpus de Scopus.

Impact per Publication (IPP)

L'indicateur IPP donne une indication de l'impact d'une revue et mesure, sur base du corpus de Scopus, le rapport entre le nombre de citations que reçoivent les articles d'une revue au cours des 3 années précédentes et le nombre d’articles publiés dans cette revue pendant la même période. Contrairement au SNIP et au SJR, l'IPP n'est pas normalisé par domaine de recherche.

Le h-index (cf. ci-dessous) peut aussi être utilisé pour évaluer une revue.

Les indicateurs de l'impact d'un chercheur ou d'un groupe de chercheurs

Le h-index

Nommé d'après son créateur Jorge H. Hirsch, le h-index évalue la production scientifique des chercheurs sur base des citations au sein d'un corpus donné. Un h-index de N signifie que le chercheur considéré (ou le groupe de chercheurs) a publié N articles cités au moins N fois dans la base de données considérée. Il y a donc des h-index différents pour le Web of Science, Scopus, Google, ORBi .... Le h-index peut être utilisé pour mesurer l'activité scientifique d'une université, d'un pays... mais aussi d'une revue.

Le g-index ou facteur G

Le G-index est une variante du h-index. Il correspond au "plus grand nombre d'articles pour lesquels il est vrai de dire que l'ensemble des g articles ont reçu au moins g² citations" (plus d'informations). Cet index favorise les chercheurs qui ont reçu un très grand nombre de citations pour certains de leurs articles.

Exemple : un auteur a un G-index de 20 s'il a publié au moins 20 articles qui, ensemble, ont reçu au moins 400 citations.

Le G-index dépend du corpus de références pris en considération et sera donc différent selon la base de données considérée. Le logiciel Publish or Perish perpet de calculer automatiquement un G-index sur base des références d'un auteur retrouvées sur Google Scholar.

Pour plus d'informations, voir Egghe, Leo (2006), Theory and practise of the G-index; Scientometrics, 69(1): 131-152. doi:10.1007/s11192-006-0144-7