[Retour]

L’Evangéliaire d’Averbode : une Renaissance…

26/04/2013

L’Evangéliaire d’Averbode, manuscrit classé Trésor de la Fédération Wallonie-Bruxelles, est actuellement présenté dans le cadre de l’exposition « Une Renaissance. L’art entre Flandre et Champagne.1150-1250 » qui se tient au Musée National du Moyen Âge à Paris.

Cet évangéliaire doit son nom à l’abbaye prémontrée d’Averbode où il a été conservé jusqu’au 18e siècle. Cette abbaye du Brabant flamand, dont la fondation remonte aux années 1130, existe toujours aujourd’hui.

Le manuscrit exposé à Cluny est l’un des plus beaux témoins de l’art de l’enluminure mosane au 12e siècle. Au plan stylistique et iconographique, le manuscrit se rattache à un petit groupe d’œuvres dont font partie la Bible et l’Evangéliaire de Floreffe, conservés respectivement à la British Library et la Bibliothèque Royale.

 « Une Renaissance. L’art entre Flandre et Champagne. 1150-1250 », la nouvelle exposition du musée de Cluny, dévoile le style original qui se développe entre Flandre et Champagne à la charnière des 12e et 13e siècles. Enluminures, pièces d’orfèvrerie, sceaux, émaux, vitraux, ivoires et autres sculptures révèlent le dynamisme exceptionnel de ces régions. Le manuscrit de l’Université de Liège y prend place dans la section consacrée aux prémices de cette période. L’exposition est accessible jusqu’au 15 juillet 2013.

 Par ailleurs, à son retour, l’Evangéliaire d’Averbode sera numérisé et mis en ligne dans le cadre du projet PEP’S à l’Université de Liège.

Illustration : Evangéliaire d'Averbode (détail), vers 1150-1160, fol. 16v-17r. Parchemin. H. 27,7 ; L. 19,2 cm. Liège, Université de Liège, Réseau des Bibliothèques. 

Contact: 

aide